21/07/2003

Karin Clercq

J'ai découvert Karin Clercq sur la scène du village Francofou.  J'avais lu qu'elle était auteur-interprète ce qui me permet de nuancer mon approche. Du fond du Parc, la musique se mêle au brouhaha de la foule sans inciter à bousculer le public pour voir ce qui se passe.  Mais à mesure que l'on approche de la scène, on se rend compte des qualités de cette jeune bruxelloise.   Il est parfois des albums que l'on doit écouter deux fois pour percevoir musique et paroles.  C'est un peu le cas ici sauf que les morceaux se suivent et qu'il faut être attentif.  Mais certains passages accrochent plus que d'autres.  Des chansons franches et sans artifice, c'est ce qui plaît le plus dans la présence de Karin Clercq.

20:26 Écrit par Nic Sparadradebainmarie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.