16/07/2004

Tout commença par...

Toute histoire a un début... et une fin.  Mais ne sautons pas les étapes.
Pour les Francofolies, c'est très simple, tout commence par ...des souvenirs et des attentes.  C'est bien beau de dire ça, mais cela ne concerne que les "anciens", les "habitués", ceux qui connaissent les Francofolies les yeux fermés et les oreilles grandes ouvertes.  "Attention à la marche, marche pas sur les cables, t'as pas vue la barrière?, qu'est-ce qu'on boit?, b... il m'a marché sur les pieds! " tout cela fait partie de nos automatismes que j'appellerai les réflexes francofous.
Et pour les nouveaux????  Car il y en a toujours plus.  Et puis la relève qui arrive comme une marée humaine avec ses vagues de jeunes qui arrivent de plus en plus tôt.  Car il y en a pour tout le monde.  Un peu comme avec les carrousels où ça reste toujours les mêmes manèges avec toujours de nouveaux gosses.  Et ces nouveaux deviendront progressivement à leur tour des inconditionnels de la fête.  Eh oui, le temps passe, il s'en passe, on s'enlace que jamais on s'en lasse! Bon j'arrête là car il est évident que je tombe dans le syndrome déficitaire du Francofou.  Il est temps que le vin (non, le 20!) arrive aux Francofolies.
Photo: rien qu'à voir la galerie, je suis certain que la zik vous passe déjà entre les deux oreilles !

23:37 Écrit par Nic Sparadradebainmarie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.